La pénurie de main-d’oeuvre : voici le guide de survie 101!

Dans un marché où la main-d’œuvre se fait rare, on entend beaucoup parler du taux de roulement. À l’époque, un taux de roulement élevé en entreprise était généralement synonyme de mauvais patrons. Aujourd’hui, le taux de roulement nous indique beaucoup plus d’éléments clés dans la manière dont le marché du travail se transforme. Bien sûr, les mauvais patrons sont encore en partie responsables du taux de roulement. Mais ce n’est pas tout.

Le marché du travail est en transformation générationnelle et toute la structure de l’entreprise traditionnelle est à revoir. La pénurie de main-d’oeuvre, ce n’est pas seulement perdre ses employés, c’est aussi ne pas savoir les garder. Cet angle de perception souvent oublié change tout et amène à se responsabiliser dans la démarche de changement.

Comment survivre face à cette réalité ? L’entreprise doit s’adapter et devenir attrayante. Elle doit séduire professionnellement les meilleurs talents et savoir mobiliser pour les garder. Voici quelques trucs pour y arriver.

Avoir une culture d’entreprise forte

La culture d’entreprise représente le nerf de la guerre. Lors de changements, elle est mise à dure épreuve. Dans un monde de changement, elle est fragilisée. La vision, la mission et les valeurs de l’entreprise doivent être connues, partagées et surtout vécues dans l’environnement de travail. Il ne suffit pas de dire que l’esprit d’équipe est une valeur pour être sorti de l’auberge. Il faut savoir l’insuffler, stimuler et engager le personnel à travailler en équipe. Ce n’est pas le quoi, mais le comment qui prend tout son sens.

Lire la suite dans le Journal Action PME: https://journalactionpme.com/2019/11/la-penurie-de-main-doeuvre-voici-le-guide-de-survie-101/

Pour en savoir plus sur la rétention du personnel et sur les bonnes pratiques RH à mettre en place, contactez notre équipe ou consultez nos autres publications sur la culture organisationnelle:

https://complx.ca/contact/